BÉNIN

Une grande partie de la faune sauvage de l’Angola, y compris ses éléphants, a été détruite pendant la longue guerre civile qui a finalement pris fin en 2002. Miraculeusement, quelques milliers d’éléphants ont survécu, principalement dans le sud-est reculé, dans la région que les colons portugais appelaient « as terras do fim do mundo », ou « les terres au bout du monde ». Le gouvernement angolais s’est désormais engagé à restaurer les réserves de faune sauvage et il a rejoint l’EPI en 2015.

larry-li-uZqJVqwFxMQ-unsplash.jpg

PROGRESSION

DÉCLARATION CONTRE LE COMMERCE INTERNATIONAL DE L’IVOIRE

2000px-Flag_of_Benin.svg.png

Superficie du pays : 1,246,700 km²

Aire de répartition de l’éléphant : 323,370 km² 

Aire protégée : 15%

Population estimée d’éléphant : 3,396 +/- 1,562

Annexe CITES : I

Toutes les statistiques sont issues de: 2016 AfESG African Elephant Status Report