Search Results

116 éléments trouvés

Posts de blog (45)

  • Laila Johnson-Salami

    Notre amie du mois est Laila Johnson-Salami, une journaliste du Nigeria qui a récemment réalisé une série de films sur les problèmes environnementaux dans ce pays, notamment la crise de la conservation des éléphants. De gauche à droite : Laila Johnson-Salami dans l'État de Cross River, au sud-est du Nigeria ; Laila à Iyake Mountain dans le sud-ouest du Nigeria. Parlez-nous un peu de votre enfance, et plus précisément comment vous en êtes venue à vous intéresser à la conservation et à l’environnement ? J’ai grandi à Ibadan, dans l’état d’Oyo, au Nigeria. C’est beaucoup plus calme et plus vert que Lagos. Les week-ends se passaient dans des espaces verts, avec des oiseaux et des arbres. Mes parents nous ont toujours encouragé, mon frère et moi, à passer du temps à l’extérieur. J’ai toujours aimé les animaux. Nous avons grandi avec des chiens, mais la vie sauvage me fascinait. Surtout les primates. Cependant, je suis devenue plus intéressée par la conservation et l’environnement en vieillissant. Voir moins d’espaces verts, une pollution généralisée et des taux élevés de déforestation au Nigeria m’a vraiment préoccupé. Je vis à Lagos et l’expérience des inondations annuelles intenses qui continuent de s’aggraver avec le changement climatique, respirer de l’air pollué et avoir très peu d’espaces verts dans la ville alimentent ma passion pour la conservation et la protection de l’environnement. Il est difficile d’ignorer le fait que l’environnement se dégrade lorsque vous en vivez les effets. Vous faites des reportages télévisés au Nigeria sur le commerce illégal d’espèces sauvages, la déforestation et le sort des éléphants du Nigeria. Comment sont-ils accueillis par vos compatriotes ? Ils sont très bien accueillis ! Arise News et WildAid se sont associés pour une série sur la conservation de la faune sauvage en 2021 que j’ai produite et présentée. Il y a souvent cette perception que les Nigérians ne se soucient pas de la vie sauvage et de l’environnement, mais je ne pense pas que ce soit vrai du tout. Des rangers protégeant nos forêts aux défenseurs de l’environnement qui travaillent 24h/24 pour protéger notre faune sauvage, en passant par nos chercheurs, les Nigérians s’en soucient. J’ai remarqué qu’avec la plupart des épisodes de Go Wild, de nombreux téléspectateurs ignoraient bon nombre des problèmes que nous abordons. Qu’il s’agisse de ne pas savoir que nous avons des singes drill au Nigeria ou de ne pas avoir connaissance des milliards de dollars que les criminels génèrent avec nos forêts, ce n’est pas que les Nigérians s’en moquent, c’est simplement que certaines personnes ne sont pas assez informées et une fois qu’elles le sont, elles nous soutiennent ! Votre récent film sur la situation précaire des éléphants du Nigeria vous a-t-il laissé découragée ou pleine d’espoir quant à leur avenir ? Un peu des deux. Pleine d’espoir parce que nous avons de grands défenseurs de l’environnement qui font de leur mieux pour protéger les derniers éléphants du Nigeria. Découragée parce qu’il nous reste très peu d’éléphants au Nigeria et qu’ils pourraient disparaître. Dans les forêts de l’état d’Ogun où vivent des éléphants de forêt, nous devons développer des sanctuaires d’éléphants pour mettre fin au conflit homme-éléphant et protéger les forêts. L’exploitation forestière illégale est répandue, ce qui détruit l’habitat des éléphants et les rend plus vulnérables. Dans nos parcs nationaux et nos réserves de gibier, nous avons besoin de plus d’investissements et de volonté politique pour mieux protéger les éléphants et les autres espèces sauvages. Nous avons également besoin d’une application plus stricte des lois sur la vie sauvage, car il serait déchirant de voir les éléphants disparaître du Nigeria. Le Nigeria n’est pas vraiment connu pour sa faune sauvage et ses parcs nationaux. Pouvez-vous nous parler de certains de vos sites préférés et préservés du pays ? Je dirais les dernières parcelles forestières survivantes sur le plateau de Mambilla dans l’état nord-est de Taraba. Le plateau de Mambilla est à couper le souffle. Premièrement, parce que c’est très beau. Toutefois, la déforestation a transformé la région en un désert semi-aride. Vous devez donc littéralement lutter pour respirer. Il ne reste pratiquement plus de terres arables et les forêts sont complètement détruites. S’il est restauré et protégé, je crois que le plateau de Mambilla sera l’un des plus beaux endroits du monde, comme on m’a dit qu’il l’était il y a environ un demi-siècle. Le lac Iyake dans l’état d’Oyo est également un endroit magnifique avec un lac suspendu au sommet d’une montagne. Des tortues seraient présentes dans le lac, même si je n’en ai pas vu lors de ma visite il y a quelques mois (le lac était en très mauvais état). Des singes sont également présents sur la montagne. Mais ils ne sont pas protégés et sont malheureusement chassés régulièrement. C’est un endroit magnifique avec de superbes panoramas sur l’état d’Oyo. Comme le plateau de Mambilla, il recèle beaucoup de potentiel. Le Nigeria est un si beau pays, nous devons restaurer notre environnement. Sentez-vous que les jeunes Nigérians - vos contemporains - partagent votre passion pour la conservation, ou se préoccupent-ils davantage d’autres problèmes ? Je pense que la plupart des jeunes d’aujourd'hui sont préoccupés par la survie, et la conservation en fait partie. Oui, nous avons besoin de plus de voix pour plaider en faveur de la conservation de la faune sauvage au Nigeria, mais nous avons tous nos batailles. J’ai rencontré plusieurs jeunes défenseurs de l’environnement qui font un travail phénoménal qui m’inspire réellement. Les jeunes vivent également les effets du changement climatique partout dans le Monde. Donc je sens qu’il y a beaucoup de passion pour la conservation. Enfin Laila, où vous voyez-vous dans 10 ans ? Probablement en train de faire de la recherche pour mon doctorat. Aucune idée du sujet pour l’instant. Du moins c’est ce que je ressens pour le moment, les choses peuvent changer. Je suppose qu’en tant que journaliste, une grande partie de ma carrière tourne déjà autour de la recherche. Cela me donne beaucoup d’objectifs car la recherche ne cesse de se développer et de sauver notre monde. Pour voir le récent film de Laila sur les éléphants nigérians pour Arise News, cliquez ici.

  • Compte à rebours pour la biodiversité

    Des querelles tard dans la nuit, des délégués aux yeux fatigués, des hectares de texte entre parenthèses et des sautes d’humeur. Au dire de tous, les négociations de Nairobi en juin sur un projet de Cadre mondial pour la biodiversité pour l’après 2020 n’ont pas été simples. Le Cadre – un plan convenu à l’échelle mondiale pour stopper la perte de biodiversité – est destiné à inclure un large éventail d’objectifs universellement convenus, tels que la protection de 30 % des terres et des mers d’ici 2030 (« 30 by 30 »), la restauration de 20 % des écosystèmes dégradés et l’augmentation des ressources financières. Malheureusement, les délégués ont eu du mal à trouver un consensus. L’horloge tourne. Le Sommet des Nations Unies sur la biodiversité, qui doit adopter ce Cadre, se tiendra à Montréal en décembre. La Fondation EPI a participé aux pourparlers de Nairobi, ainsi qu’aux pourparlers qui les ont précédés à Genève, et elle a fait des soumissions écrites pour le projet de Cadre. Notre « Vision 2030 » aborde les défis auxquels les nations africaines sont confrontées en raison de la proximité croissante de la faune et des populations. Nous continuerons d’encourager les délégués à inclure un discours plus ambitieux et précis pour éviter et réduire ce conflit, par exemple en accordant la priorité à la préservation de la biodiversité dans l’aménagement des territoires à long terme. Les ministres des 21 États membres africains de l’EPI tiendront leur propre réunion en marge du sommet de Montréal. Cette réunion de l’EPI sera présidée par la secrétaire d’État angolaise à l’environnement, Paula Coelho. En préparation, la Fondation EPI travaille sur une déclaration commune sur le conflit homme-éléphant (CHE), qui sera une déclaration puissante de la préoccupation commune des États africains de l’aire de répartition face à cette menace croissante pour le bien-être humain et la conservation des éléphants. Entre-temps, en novembre, les gouvernements se réuniront à Panama pour la 19e Conférence des Parties à la Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinction (CITES). Certains pays d’Afrique australe plaident pour une reprise du commerce international de l’ivoire d’éléphant comme moyen de financer la conservation. La plupart des États de l’aire de répartition de l’éléphant d’Afrique craignent toutefois que cela n’entraîne une recrudescence du braconnage. Au lieu de cela, la Fondation EPI estime que les gouvernements devraient adopter une approche plus holistique de la conservation des éléphants. Les éléphants jouent un rôle important dans le maintien d’écosystèmes sains et dans l’atténuation du changement climatique. Nous pensons qu’il existe une opportunité pour les défenseurs de la faune de puiser dans les ressources financières qui circulent actuellement pour faire face à la double crise de la perte de biodiversité et du changement climatique. Nous pensons qu’il existe une opportunité pour les défenseurs de la faune de puiser dans les ressources financières qui circulent actuellement pour faire face à la double crise de la perte de biodiversité et du changement climatique. Nous espérons que ceux qui ont négocié si durement à Nairobi trouveront à la fois l’ambition et la capacité de faire des compromis dans les mois à venir. La perte de biodiversité, l’effondrement d’écosystèmes entiers et le changement climatique sont tous interdépendants. Si nous les traitons comme tels et utilisons nos ressources de manière coordonnée, nous avons de meilleures chances de les gérer.

  • Regardez l'événement spécial de l'EPIF : Éléphants, biodiversité et changement climatique

    Le 6 juillet 2022, la Fondation EPI a accueilli un film exclusif du nord du Kenya, suivi d'une discussion de haut niveau avec les gouvernements d'Afrique orientale et australe. Modéré par le Dr. Winnie Kiiru, Directeur des relations gouvernementales de la Fondation de l'EPI Invités d'honneur et orateurs principaux : Hon. Najib Balala, E.G.H., Secrétaire du Cabinet, Ministère du Tourisme et de la Faune, Kenya S.E. Paula Coelho, Secrétaire d'État à l'environnement, Angola Kumara Wakjira, directeur général, Autorité éthiopienne de conservation de la faune sauvage Brighton Kumchedwa, directeur, département des parcs nationaux et de la faune sauvage, Malawi. Notre film du nord du Kenya montre comment la sécheresse pousse les pastoralistes Samburu et les éléphants à entrer en conflit, et comment nous pouvons atténuer ce phénomène. Les images ont été généreusement offertes par le Milgis Trust. Le film a été monté par Michaela Brackenridge. L'EPI est une réponse à la crise des éléphants menée par l'Afrique, qui vise à assurer la coexistence harmonieuse des hommes et des éléphants. Cliquez ici pour en savoir plus sur l'EPI. Pour plus d'informations, veuillez contacter le directeur de la communication de l'EPI, Barnaby Phillips : bphillips@elephantprotectioninitiative.org.

Tout afficher

Pages (71)

  • IVORY MANAGEMENT

    Gestion de l’ivoire Vous trouverez ici des conseils pour la gestion de l’ivoire et d’autres produits de la faune, afin de les exclure de toute utilisation économique. ANGLAIS PORTUGUÊS Gestion de l’ivoire Outils pour soutenir la gestion et l'inventaire des stocks d'ivoire Disponible sur le site Web de la CITES à titre d'exemple des meilleures pratiques en matière de gestion des stocks d'ivoire. Cette présentation présente les avantages de l'inventaire, les exigences de la CITES, avec un aperçu des outils du protocole d'inventaire et du système de gestion des stocks disponibles. Télécharger Normes d'or pour la gestion de l'ivoire et d'autres produits de la faune Lignes directrices et modèle de procédures opérationnelles normalisées (SOP) pour la gestion des réserves. Download Protocole d'inventaire de l'ivoire Un protocole pour la réalisation d'un inventaire approuvé par la CITES des stocks d'ivoire, adaptable à d'autres produits de la faune selon les besoins. Téléchargement gratuit, en anglais, français et portugais. Télécharger Le système de gestion des stocks (SMS) Conseils sur notre système de gestion des stocks sur mesure, qui sécurise les stocks détenus par le gouvernement et empêche le vol de produits de la faune. Télécharger Gestion de l’ivoire Présentation générale des meilleures pratiques et des normes d'or pour la gestion des produits de la faune Disponible sur le site Web de la CITES à titre d'exemple des meilleures pratiques en matière de gestion des stocks d'ivoire. Cette présentation donne un aperçu des «normes d'or pour la gestion de l'ivoire et d'autres produits de la faune», y compris les types de magasin, les normes pour l'infrastructure, les normes pour les procédures de gestion et les évaluations des magasins. Télécharger Normes de Référence pour la gestion de l’ivoire & autres produits issus de la faune sauvage Ce document vise à fournir des lignes directrices pour la gestion de l'ivoire ou d'autres produits de la faune. Le document décrit les normes minimales et or pour différents aspects de la gestion de l'ivoire et des produits de la faune, y compris: la sécurité physique de l'entrepôt; gestion du magasin; tenue de registres et mouvement de l'ivoire. Télécharger Note d'information sur l'utilisation de l'application d'évaluation Normes de Réfé rence Une brève introduction sur la façon d'utiliser la feuille de calcul Assessment Excel ou sur la façon de télécharger et de configurer l'application sur votre tablette Android. Télécharger l'application d'évaluation Normes de Référence Une application numérique simple pour vous guider à travers un questionnaire d'évaluation et développer un rapport d'évaluation, pour vous aider à déterminer quels aspects du magasin et sa gestion doivent être améliorés. Cliquez ci-dessous pour demander un accès gratuit à l'application. Demande La feuille de calcul d'évaluation Normes de Référence La feuille de calcul Excel d'évaluation, qui couvre la gamme des domaines tels que détaillés dans les normes d'or. Cette feuille de calcul ou l'application peut être utilisée pour vous guider dans la réalisation d'une évaluation de la réserve. Télécharger

  • IVORY MANAGEMENT

    Manejo de marfim Aqui você encontrará orientações para o manejo de marfim e outros produtos da vida selvagem. FRANÇAIS ENGLISH Inventário de Marfim e o Sistema de Gestão Ferramentas para auxiliar a gestão e inventariação de reservas de marfim. Disponível no site da CITES como um exemplo de boas práticas em gerenciamento de estoques de marfim. Esta apresentação descreve os benefícios do inventário, requisitos da CITES, com uma visão geral das ferramentas disponíveis no Protocolo de inventário e no Sistema de gerenciamento de estoques. Baixar Inventário de Marfim Protocolo para Planear e Realizar Inventários de Marfim Baixar O Sistema de Gestão de Stocks Nota Informativa Nota Informativa Orientações sobre o nosso sistema de gerenciamento de estoques, que protege estoques mantidos pelo governo e evita o roubo de produtos da vida selvagem. Baixar Regras de Ouro para a Gestão do Marfim Regras de Ouro para a Gestão do Marfim (e outros produtos de vida selvagem) Este documento tem como objetivo fornecer diretrizes para o gerenciamento de marfim ou outros produtos da vida selvagem. O documento descreve os padrões mínimos e de ouro para diferentes aspectos do gerenciamento de produtos de marfim e animais silvestres, incluindo: segurança física do depósito; gerenciamento de almoxarifado; manutenção de registros e movimentação de marfim. Baixar A planilha de avaliação de Padrões de Excelência (GS) A planilha de avaliação do Excel, que cobre a variedade de áreas temáticas detalhadas nos Padrões Ouro. Esta planilha ou o aplicativo podem ser usados para orientar a condução de uma avaliação do almoxarifado. Baixar Nota informativa sobre como usar o aplicativo ou planilha de avaliação Regras de Ouro Uma breve introdução sobre como usar a planilha de avaliação do Excel ou, alternativamente, como baixar e configurar o aplicativo em seu tablet Android. Baixar Regras de Ouro Aplicativo de avaliação Um aplicativo digital simples para guiá-lo por um questionário de avaliação e desenvolver um Relatório de avaliação para ajudar a determinar quais aspectos do almoxarifado e seu gerenciamento precisam ser melhorados. Clique abaixo para solicitar acesso gratuito ao aplicativo Solicitação

  • Opportunities at the EPI

    Nous recrutons Des opportunités uniques : travailler pour une initiative intergouvernementale, en s’engageant avec les gouvernements au plus haut niveau, pour soutenir une solution africaine à la crise de l’éléphant. Follow us on Twitter and LinkedIn to hear when an opportunity becomes available, and will be added to this page.

Tout afficher