• The EPI Foundation

Elizabeth Ehi-Ebewele

Notre amie du mois de l'EPI est la nigériane Elizabeth Ehi-Ebewele, responsable de la gestion de la faune sauvage et de la CITES au Département des forêts du Ministère de l’environnement. Elizabeth a joué un rôle crucial dans l’adhésion du Nigéria à l'EPI à la fin de l’année dernière.


La conservation de la nature a-t-elle joué un rôle au cours de votre enfance? Ou est-ce quelque chose que vous avez appris au cours de votre éducation? J'ai toujours aimé la nature. Quand j'étais enfant, j'aimais passer du temps dans le jardin avec ma regrettée grand-mère. Ma thèse de maîtrise portait sur les menaces pesant sur la faune et la flore sauvages dans le parc national de l'Old Oyo, et ma thèse de doctorat portait sur l'impact de la dégradation de l'environnement sur la faune et la flore sauvages dans le delta du Niger, où se produisent des marées noires et des dégagements de gaz.


Vous occupez un poste supérieur au ministère de l'Environnement. Vous voyez-vous principalement comme un défenseur de l'environnement ou un fonctionnaire? Ou peut-être un mélange des deux? Je suis au fond de moi un défenseur de l'environnement. Je suis passionnée par la conservation et j'ai travaillé dans la nature lorsque je débutais en tant que jeune agent de la faune. J’ai travaillé à Gashaka Gumti et à Yankari, et j’ai visité les sept parcs nationaux du Nigéria.


Les Nigérians ont tellement de préoccupations concurrentes : écoles, hôpitaux, transports, sécurité, etc. Comment convaincre vos compatriotes de faire de la conservation de la faune une priorité nationale? J'ai réussi à convaincre l'honorable ministre de l'Environnement de faire du Nigéria un membre de l'EPI. Je ne m'arrêterai pas tant que tous les marchés de l'ivoire ne seront pas fermés au Nigeria.


Oui, nous sommes ravis que le Nigéria ait rejoint l'EPI… Quel impact espérez-vous que cela aura sur la conservation des éléphants? Nous sensibilisons sur les éléphants. Par conséquent, aucun des éléphants qui ont récemment franchi la frontière avec la République du Bénin n'a été tué. Dans la réserve animalière de Yankari, dans l’État de Bauchi, où se trouve notre plus forte concentration d’éléphants, nous n’avons pas vu de carcasse d’éléphant depuis 3 ans.


Les éléphants du Nigéria sont maintenant dispersés en petites populations et la pression sur les terres et les ressources naturelles est très forte. Avez-vous déjà été pessimiste quant à leur avenir? Non, je suis très optimiste. Nous essayons de conserver certaines des zones forestières en tant que réserves de gibier, telles que le sanctuaire d'Omon Shasha dans l'état d'Ondo. Ce dont le Nigéria a besoin, c’est d’une sensibilisation accrue, en particulier au niveau des communautés. Nous avons besoin de la participation des communautés à la conservation de la faune.

Connect with the EPI

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • YouTube - White Circle

Subscribe to the EPI Newsletter

The EPI is an inter-governmental initiative supported by the Elephant Protection Initiative Foundation, by acting as its secretariat. The EPI Foundation is financially supported by two leading conservation charities, Stop Ivory & Conservation International.
EPI Foundation: UK Registered Charity No. 1182805. UK Registered Company No. 11594608. 22 Upper Ground, London SE1 9PD. Stop Ivory: UK Registered Charity No. 1152332. UK Registered Company No. 8360909. 22 Upper Ground, London SE1 9PD. Stop Ivory Inc: US registered non-profit organization, tax exempt under Section 501(c)(3) of the US Internal Revenue Code, No. 81-2283286. Conservation International: Registered as a 501(c)(3) organisation, No. 52-1497470. 2011 Crystal Drive, Suite 500, Arlington, VA 22202

© 2019 by Elephant Protection Initiative.