• The EPI Foundation

Kumara Wakjira

Notre ami du mois de janvier est Kumara Wakjira, Directeur général, Ethiopian Wildlife Conservation Authority.


Qui ou quoi vous a inspiré pour travailler dans la conservation de la faune ? Mon plan initial était d’étudier la médecine à l’université, mais je me suis inscrit pour étudier les sciences biologiques à la place. Cela a ouvert la porte à mon recrutement par l’Organisation éthiopienne de conservation de la faune de l’époque afin de travailler comme biologiste de la faune à l’Arba-Minch Crocodile Ranch. Suite à cette mission, j’ai eu l’occasion de visiter les parcs nationaux des lacs Nechisar et Abijatta-Shalla. Pour la première fois de ma vie, j’ai eu la chance de voir divers habitats et animaux sauvages, ce qui m’a inspiré davantage dans mon travail de conservation.


Vous avez beaucoup travaillé avec les crocodiles. Est-ce très différent de travailler dans la conservation des éléphants ? Oui, travailler avec les deux espèces est assez différent, y compris dans la complexité des défis, les stratégies mises en place, la politique d’utilisation, l’engagement des parties prenantes, etc.


Pouvez-vous nous parler des éléphants qui vivent à la frontière entre l’Éthiopie et l’Érythrée ? Avec mon collègue géomètre, nous avons confirmé la présence d’éléphants dans le parc national de Kafta-Sheraro en 2002. Avant cela, personne n’était sûr de la présence d’éléphants du côté éthiopien de la frontière. Nous les avons découverts lors d’une enquête approfondie entreprise avant la création de ce parc. Cependant, des informations adéquates font encore défaut sur leurs schémas de déplacement entre les deux pays.


Quelle est l’attitude des jeunes Éthiopiens envers la conservation de la faune ? Bien que beaucoup d’efforts soient encore nécessaires pour modifier l’attitude et le niveau de sensibilisation du public en général et des jeunes Éthiopiens en particulier, les progrès réalisés jusqu’à présent sont prometteurs. Les jeunes Éthiopiens ont commencé à faire entendre leur voix et à prendre position contre les activités illégales menaçant la faune.


Êtes-vous optimiste ou pessimiste quant à l’avenir de la population d’éléphants en Éthiopie ? À ce stade, je dirais que je suis optimiste, mais il y a des défis difficiles à relever. Je pense donc que nous ne pouvons pas nous permettre de fermer nos yeux, nos oreilles ou nos esprits de ce sujet, même un instant, si nous voulons assurer la survie de cet animal terrestre géant et emblématique de notre planète.

Connect with the EPI

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • YouTube - White Circle

Subscribe to the EPI Newsletter

The EPI is an inter-governmental initiative supported by the Elephant Protection Initiative Foundation, by acting as its secretariat. The EPI Foundation is financially supported by two leading conservation charities, Stop Ivory & Conservation International.
EPI Foundation: UK Registered Charity No. 1182805. UK Registered Company No. 11594608. 22 Upper Ground, London SE1 9PD. Stop Ivory: UK Registered Charity No. 1152332. UK Registered Company No. 8360909. 22 Upper Ground, London SE1 9PD. Stop Ivory Inc: US registered non-profit organization, tax exempt under Section 501(c)(3) of the US Internal Revenue Code, No. 81-2283286. Conservation International: Registered as a 501(c)(3) organisation, No. 52-1497470. 2011 Crystal Drive, Suite 500, Arlington, VA 22202

© 2019 by Elephant Protection Initiative.